Banque et Matières premières

Extrait de la préface « Pour un banquier « classique » […], le financement des matières premières […] présente des spécificités échappant au cadre normal de l’activité bancaire : montants engagés importants sans commune mesure avec les fonds propres des entreprises concernées ; fluctuations considérables des prix et donc de la valeur des sous-jacents ; risques majeurs tant en termes géopolitiques que tout simplement de logistique. […] Le financement des matières premières (Commodity Trade Finance) est une niche originale correspondant à un besoin majeur des échanges internationaux. Pendant longtemps, il a été ignoré dans les cursus de formation aux métiers de la banque et il a fallu quelques « affaires » récentes pour prendre conscience de sa spécificité, de sa dimension politique et réglementaire, de l’ampleur des risques qu’il implique, de la nécessité enfin de disposer de professionnels dotés d’une véritable « double culture ». Or jusqu’à maintenant, il n’existait aucun ouvrage de référence présentant de manière exhaustive les caractéristiques propres à l’approche bancaire des métiers des matières premières. Voilà une lacune comblée avec le livre de David Leboiteux et Fabien Constant qui, tous deux, ont fait leurs armes dans des banques dont l’activité dans le domaine des matières premières est importante et reconnue. Ce livre est le fruit de leur expérience, l’une des qualités indispensables à tous ceux que fascine le monde des matières premières ». Philippe Chalmin, Professeur de l’Université Paris-Dauphine, Président fondateur de CyclOpe Rarement les banques et les matières premières n’ont été aussi présentes dans l’actualité économique et réglementaire. L’objectif de cet ouvrage est de pénétrer dans cet univers souvent méconnu, d’en décrire l’environnement, les acteurs et la place des banques. Le coeur de l’ouvrage est centré sur le financement transactionnel des matières premières, appelé Commo-dity Trade Finance, en particulier à destination des socié-tés de négoce.Comment se présente l’écosystème des matières premières ? Des banquiers-marchands du Moyen Âge aux banques d’aujourd’hui, leur rôle et leurs métiers ; la chaîne logistique du producteur au consommateur.Quelle est l’approche transactionnelle des banques, leur démarche spécifique et les réponses aux besoins des négociants ? Quels sont les financements, les outils bancaires utilisés et les risques associés ? Quel rôle jouent les marchandises dans le processus de crédit ?Les problématiques rencontrées par les banques en matière de réglementation, de lutte anti-blanchiment, de développement durable ainsi que l’arrivée de nouveaux acteurs et le défi des FinTechs sont autant de questions sur l’avenir des banques dans ces métiers. Tels sont les thèmes que ce guide se propose de défricher en apportant des réponses pragmatiques, illustrées par l’expérience du terrain de deux praticiens du Commodity Trade Finance.

La Banque expliquée à tous – Focus sur l’Afrique

Les banques et les matières premières ont rarement été aussi présentes dans l’actualité internationale, économique et réglementaire. L’objectif des auteurs est de pénétrer dans cet univers souvent méconnu, d’en décrire l’environ-nement, les acteurs et la place des banques. Le coeur de l’ouvrage est centré sur le financement transactionnel des matières premières, appelé Commodity Trade Finance, en particulier à destination des sociétés de négoce : – Comment est organisé l’écosystème des matières premières ? – Des banquiers-marchands du Moyen Âge aux banques d’aujourd’hui, quels sont leur rôle et leurs métiers ? – La chaîne logistique du producteur au consommateur. – Quelle est l’approche transactionnelle des banques, leur démarche spécifique et les solutions aux besoins de financements des négociants ? – Quels sont les techniques, les outils bancaires utilisés et les risques associés ? – Quel rôle jouent les marchandises et les documents dans le processus de crédit ? Les problématiques en matière de réglementation, de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT), de responsabilité sociétale et environnementale ainsi que l’émergence d’acteurs alternatifs sont autant d’interrogations sur l’avenir des banques dans ces métiers. Tels sont les thèmes que ce guide se propose de défricher en apportant des réponses pragmatiques, illustrées par l’expérience du terrain de deux praticiens du Commodity Trade Finance.

Trade Finance – Principes et fondamentaux

Si le Trade Finance a montré une forte capacité de résilience après la crise de 2008, de nouveaux défis se présentent pour ces métiers traditionnels des banques : les exigences bâloises en matière de fonds propres et de liquidité, le renforcement croissant de la conformité et l’arrivée des FinTech. L’objet de cette deuxième édition est de présenter les principes et les fondamentaux de ces métiers – dont la connaissance des produits se limite parfois au crédit documentaire – et de faire le point sur les dernières évolutions réglementaires et technologiques. Ce guide propose de comprendre et de décrypter l’offre bancaire en matière de Trade Finance apportant aux exportateurs et aux importateurs la sécurité et la liquidité pour gérer et financer leurs transactions internationales. Pratique et illustré de cas concrets, il répond aux questions essentielles : le rôle des documents commerciaux et de transport pour une banque ; le fonctionnent de l’encaissement documentaire et du crédit documentaire ; les outils de financement du poste-clients international de l’entreprise ; les différences entre un crédit documentaire transférable et adossé… Ce vade-mecum s’adresse aux professionnels des banques et des entreprises ainsi qu’aux étudiants en cycle financier, économique et logistique (BTS Commerce international, écoles de commerce, universités). Points forts Un vade-mecum pratique sur le rôle des banques et les offres bancaires pour faciliter la gestion et le financement transactionnel du commerce international : ce que l’on appelle Trade Finance. Cet ouvrage, conçu par un professionnel, spécialiste de ce métier, offre des clefs de lecture de l’environnement du commerce international : les acteurs, le rôle et l’importance des documents dans une transaction, les instruments de paiement du commerce international, les financements du cycle d’exploitation international. Ce guide décrypte les produits traditionnels de Trade Finance que sont, entre autres, l’encaissement documentaire et le crédit documentaire. Il met en perspective toute la chaîne du Trade Finance , et notamment, aspect moins connu : celui de pouvoir assurer et structurer le financement de la transaction commerciale. L’accent est mis sur les nombreux défis auxquels le Trade Finance doit faire face aujourd’hui : réglementation bancaire plus exigeante, conformité, apparition et développement des FinTech…

Manuel de référence des administrateurs de banque

Cet ouvrage pédagogique présente les bonnes pratiques de gouvernance des établissements bancaires. Les principes de gouvernance d’entreprise qui confèrent le pouvoir de décision au conseil d’administration ont été introduits en droit des sociétés afin de leur donner un caractère obligatoire. En publiant ce manuel de référence pour les administrateurs de banque, l’auteur met à leur disposition une documentation de consultation permanente. En exposant l’ensemble des dispositions légales et réglementaires qui régissent la profession bancaire, il décrit la manière dont les administrateurs doivent exercer les responsabilités ainsi conférées et utiliser les outils de gouvernance. Le chapitre « Présentation de la fonction d’administrateur » requiert des administrateurs la parfaite connaissance de l’objet de la banque et de son marché, une certaine expérience professionnelle en matière de gestion, un savoir-faire et savoir-être. Le chapitre « Exercice de l’activité bancaire et enjeux pour les pouvoirs publics » apporte les fondements nécessaires à l’encadrement de l’exercice de la profession bancaire par les pouvoirs publics. Il présente les conditions d’accès et d’exercice de l’activité bancaire telles qu’édictées par les pouvoirs publics à partir des recommandations du Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, du Comité sur les paiements et les infrastructures de marché et du Groupe d’action financière. Le chapitre « Gouvernance des établissements bancaires » articule les responsabilités du conseil d’administration avec celles attribuées à la direction générale, autour des trois piliers de la gouvernance des établissements bancaires que sont le processus de fixation des objectifs de création de valeur, le processus interne de décision et la promotion d’un environnement interne de qualité. Le chapitre « Gouvernance de la comptabilité » déroule les étapes de l’arrêté des comptes annuels à observer afin de garantir la fiabilité de l’information comptable et financière, en particulier les attributions dévolues à la cellule de révision comptable. Il fait une synthèse des principaux enseignements pouvant être tirés de l’analyse des états financiers bancaires. Le chapitre « Gouvernance du contrôle interne et du management des risques » inclut le suivi des objectifs d’exploitation, de reporting et de conformité dans les attributions du contrôle interne. Il promeut l’approche du management des risques par le risque dit global en lieu et place de la gestion compartimentée des risques. Il suggère des modalités d’organisation de la gestion de la continuité d’activité afin de prévenir l’interruption des services offerts à la clientèle. Enfin, le chapitre « Gouvernance des institutions de contrôle » positionne la fonction d’audit interne dans l’ensemble du dispositif des contrôles en interne. Il précise les modalités de l’assistance attendue du comité d’audit au conseil d’administration.

Contrôle de gestion bancaire

Le contrôle de gestion est une discipline essentielle, au cœur de la gestion bancaire. Cette huitième édition tient compte des derniers développements institutionnels et réglementaires dans le domaine bancaire et des avancées récentes en matière de pilotage de la performance. Ainsi, le chapitre 3 (la prestation contrôle de gestion) a été complété par l’intégration de deux nouvelles parties : l’une sur la gestion du capital et l’autre sur les activités de fusion-acquisition au sein de la direction financière ; un nouveau chapitre 4 sur le « contrôle de gestion et conformité/contrôle interne » a été ajouté, compte tenu de l’importance de ces sujets pour le contrôle de gestion bancaire ; le chapitre 12 (allocation des fonds propres et ratios prudentiels) a été actualisé et complété afin d’intégrer les derniers développements en ce qui concerne les ratios prudentiels ; le chapitre 13 (perspectives du contrôle de gestion bancaire) a été complété par la présentation des impacts de la digitalisation (en particulier le Big Data et l’intelligence artificielle) sur le contrôle de gestion ainsi que par l’exposé de la technique du « Rolling Forecast ». Tous les autres chapitres ont été réactualisés, notamment les chapitres 1 (les mutations de l’environnement bancaire et financier), 5 (la rentabilité par centre de profit : mesure du PNB) et 7 (résultats par centre de profit et ratios de gestion). Cette nouvelle édition renforce son orientation pratique, avec plus du quart de l’ouvrage consacré à des exemples illustratifs et à des études de cas accompagnées de leurs solutions commentées. Cet ouvrage de référence, très complet, s’adresse aux dirigeants et cadres de banques, mais également à un public plus large de consultants, de professionnels, d’enseignants, de formateurs et d’étudiants intéressés par la gestion bancaire. Quant aux contrôleurs de gestion, ils y trouveront l’état de l’art en matière de pilotage de la performance dans le secteur bancaire.

Contrôle de gestion stratégique dans la banque

Cet ouvrage présente le contrôle de gestion bancaire dans ses relations avec la stratégie. Dans un environnement bancaire et financier en évolution rapide, il aborde les principales composantes du contrôle de gestion : démarche stratégique et planification opérationnelle, gestion prévisionnelle et budgétaire, mesure de la rentabilité (détermination du produit net bancaire par centre de profit/produit/client, calcul des charges, analyse des résultats), suivi de la création de valeur et pilotage de la performance, allocation des fonds propres, reporting et tableaux de bord, contrôle de gestion et fonctions connexes.Cette quatrième édition s’enrichit d’un nouveau chapitre portant sur le contrôle de gestion et les fonctions connexes (comptabilité générale, ALM/trésorerie, direction financière, audit interne…), d’une réactualisation de l’ensemble des chapitres, ainsi que d’une refonte du chapitre relatif à l’allocation des fonds propres afin de tenir compte des nouveaux développements en matière de ratio réglementaire (ratio « Bâle 3 »). Rédigé dans une approche résolument pédagogique, cet ouvrage de synthèse s’adresse aux contrôleurs de gestion et responsables financiers (directeurs financiers, comptables…) et à leurs interlocuteurs au sein des banques, ainsi qu’à un public plus large intéressé par la gestion bancaire.

Comprendre la banque et son environnement en zone euro

L’auteur dresse un panorama de l’activité bancaire et de son environnement en soulignant l’importance de la banque dans le financement de l’économie. Il décrit les grandes familles de risques – risques bancaires et risques opérationnels – et retrace les mutations dans la gestion prudentielle et la supervision, notamment avec l’instauration de l’Union bancaire et les nouvelles prérogatives de la BCE. Il rappelle l’obligation pour les établissements de crédit de se doter d’un dispositif de contrôle interne (permanent et périodique) à travers les différentes natures de contrôles (contrôles comptables, sécurité informatique, conformité). Une présentation de la politique monétaire – y compris des mesures non conventionnelles de l’Eurosystème – permet de mettre en évidence les impacts sur l’activité bancaire à travers une description détaillée du marché monétaire et du mécanisme de transmission de la politique monétaire. Enfin, l’ouvrage fait référence aux principaux textes en vigueur (RGPD, Bâle III, CRD V, MIF 2, MIFIR, MAD-MAR, BRRD/MREL…) pour mettre en relief les éléments majeurs qui caractérisent l’évolution de la réglementation bancaire : le poids du consumérisme conduisant au renforcement de la protection des intérêts des clients, l’accélération de l’Union bancaire, l’exigence renforcée de l’éthique et de la sécurité financière. Des annexes consacrées notamment à la cinquième directive LCB-FT et à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) complètent l’ouvrage.

Fintech et Droit

L’expression FinTech – contraction de financial technology –, qui s’est imposée dans les médias, résonne comme un glas pour le monde bancaire et financier traditionnel : les fintech, qui bouleversent les modèles économiques, remettent-elles en cause les modèles de régulation ? Génèrent-elles des risques nouveaux ? Seraient-elles un danger pour la finance mondiale ? Ces nouveaux entrants de la finance, porteurs d’innovation et parfois de rupture, sont aussi des partenaires potentiels qu’il convient de réguler quand ils offrent des services et des produits réglementés. Toute la difficulté réside dans le point d’équilibre à trouver entre la volonté de promouvoir l’innovation, d’une part, et le souci de protéger les consommateurs et l’ordre public, d’autre part. Les régulateurs et superviseurs de nombreux pays, dont la France et la Belgique, ont relevé ce défi. Par leur approche combinée de droit national, européen et droit comparé, qui situe la probléma-tique dans son contexte évolutif et international, les auteurs proposent un ouvrage pédagogique, clair et concis sur les enjeux de régulation, les réponses – apportées ou souhaitables – du secteur encore naissant des fintech (nouveaux acteurs du paiement, blockchain, finance participative, robots conseillers, nouveaux services issus du Big Data, etc.).

Trade Finance

Au cours des dernières décennies, le Trade Finance a montré le rôle et l’importance des banques comme fournisseurs de liquidités pour le financement du commerce international. De nouveaux défis se présentent pour cette activité bancaire traditionnelle : les exigences bâloises en matière de fonds propres et de liquidité, le renforcement croissant de la conformité, la digitalisation et la finance verte. L’objet de cette troisième édition est de présenter les principes et les fondamentaux de ces métiers – dont la connaissance des produits se limite parfois au crédit documentaire – et de faire le point sur les dernières évolutions réglementaires et technologiques. Ce guide propose de comprendre et de décrypter l’offre bancaire en matière de Trade Finance, boîte à outils apportant aux exportateurs et aux importateurs la sécurité et la liquidité pour gérer et financer leurs transactions internationales. Pratique, pédagogique et illustré de cas concrets, il répond aux questions essentielles : le rôle des documents commerciaux et de transport dans une transaction commerciale pour une banque ; le fonctionnent de l’encaissement documentaire, du crédit documentaire et des garanties internationales ; les outils de financement du poste-clients international de l’entreprise ; les différences entre un crédit documentaire transférable et adossé ; l’organisation des banques pour relever ces nouveaux défis…Ce vade-mecum s’adresse aux professionnels des banques et des entreprises ainsi qu’aux étudiants en cycle financier, économique et logistique (BTS Commerce international, écoles de commerce, universités).

Aller en haut