Allocation d’actifs et gestion de portefeuilles institutionnels

Ce manuel aborde selon une approche pédagogique et pragmatique l’activité de gestion institutionnelle de portefeuilles et l’allocation d’actifs en globalité. Sont présentés les outils et notions à disposition de l’investisseur professionnel – le responsable de la gestion financière, le directeur financier ou des investissements, le gestionnaire de portefeuille – pour créer un cadre d’investissement personnel, en vue de développer et gérer au quotidien des portefeuilles composés de différentes classes d’actifs.Suivant l’ordre chronologique du processus de gestion d’un portefeuille d’actifs financiers, l’ouvrage offre une revue des concepts, outils et méthodes traditionnels ainsi que des techniques de gestion de portefeuille moins conventionnelles, plus globales, orientées vers une vision à long terme de la gestion financière, fondées sur la diversité et la flexibilité, dans le respect des contraintes des passifs : • choix d’un univers d’investissement et analyse des réactions des actifs gérés en fonction du contexte économique, historique de rentabilité, définition des primes de risque ; • construction d’une allocation stratégique et tactique ; • reporting, mesure de la performance et des risques des portefeuilles…Cet ouvrage s’adresse à un large public : étudiants, professionnels et toute personne qui s’intéresse aux thèmes de la construction et la gestion de portefeuilles institutionnels, et de la structuration d’une activité de gestion de portefeuilles de valeurs mobilières.

Principe de Finance d’Entreprise

Le modèle Corporate Finance dessine un cadre théorique et pratique pour l’analyse financière des entreprises, indépendamment de leur mode de contrôle et de leur structure. La Finance d’Entreprise est une mécanique de création de valeur, au sens large, par l’ensemble des parties prenantes : valeur économique (opérationnelle) et « transformation » en valeur actionnariale. Adopté par tous les « financiers » – investisseurs, évaluateurs, analystes, banques d’investissement, créanciers financiers, managers, régulateurs… – ce modèle universel est le référentiel fondé sur un raisonnement en termes d’investissement et d’allocation du capital financier. Par son approche internationale, et à partir d’exemples, ce manuel permet de comprendre la logique financière centrale de la valeur, sa mesure et les moyens de sa réalisation par les entreprises pour les investisseurs. Composé de cinq chapitres, son plan suit un enchaînement progressif des principes et concepts sur la création de valeur et le Corporate Finance, version contemporaine de la gestion financière des entreprises : l’entreprise : l’investissement des actionnaires ; l’approche empirique de la création de valeur ; la création de valeur par la gestion des capitaux employés ; la création de valeur par la gestion des capitaux investis ; généralisation du modèle Corporate Finance. Ouvrage de référence à vocation pratique, ce Master s’inscrit dans la doctrine définie pour le CFA (Chartered Financial Analyst) Program, dont il couvre une partie du programme Corporate Finance. Il détaille, en particulier, les concepts et outils de l’Investment Banking et décrypte la grille de lecture utilisée par les banques d’affaires.

Analyse financière – Approche internationale CFA

Doctrine universelle, l’analyse financière est une activité sophistiquée qui contribue, au travers du diagnostic financier, à l’efficience des décisions des partenaires d’une firme. En qualifiant la situation financière de l’entreprise en matière de performance et de risque, elle est au service des acteurs de l’industrie financière qui engagent des capitaux. En privilégiant un prisme de lecture dédié à l’examen de la création de valeur, elle s’est financiarisée pour devenir l’un des rouages essentiels du fonctionnement des marchés financiers et des marchés réels.Les normes professionnelles internationales édictées par le CFA Institute ont structuré cette discipline et son exercice : elle est passée d’un genre descriptif à une véritable méthode d’investigation de la création de valeur économique et actionnariale, outils et procédures normées à l’appui.Cette deuxième édition présente le cadre de l’analyse financière sous un angle technique et appliqué utile à tous les analystes de l’industrie financière, la lecture financière de l’information comptable, ainsi que les étapes et les instruments du diagnostic financier. La dernière partie est consacrée à la formulation du diagnostic et aux applications de l’analyse dans l’industrie financière et bancaire.Ce manuel se singularise par : une approche internationale, renvoyant aux meilleurs outils et standards mondiaux appliqués aux spécificités européennes, avec des références aux modèles pratiqués par les plus grandes banques internationales ; un ancrage dans le champ financier et non pas celui de l’analyse comptable des états financiers ; une approche du risque cohérente avec les hypothèses et les modèles de Bâle II et Bâle III ; un contenu couvrant le programme du CFA en Analyse financière.

Fusions-Acquisitions

Chaque année, les 100 000 deals de fusions-acquisitions représentent environ 6 % du PIB mondial. Les M&A sont devenues une pratique structurelle dans la vie des firmes visant à accélérer leur croissance au service de leur pérennité et la maximisation de leur valeur. Recouvrant une diversité de cas de figure et de transactions – qui aboutissent à la transmission d’une entreprise par cession, à titre onéreux –, elles contribuent à la liquidité et à la fluidité du capital et du contrôle.S’inspirant des meilleures pratiques des banques d’affaires internationales, ce manuel analyse, sous un angle technique et financier, la mise en oeuvre des opérations de fusions-acquisitions par les entreprises et l’industrie financière. Il est composé de quatre chapitres :– le premier définit le cadre global des M&A, en adoptant une lecture Corporate, cherchant à préciser pourquoi, comment et dans quelles conditions s’opère la croissance externe, en tant que stratégie de création de valeur ;– le deuxième expose le déroulement des opérations : de l’origination au closing, en distinguant les prises de contrôle des sociétés cotées des sociétés non cotées. Il détaille la construction et la structuration des montages : mécaniques juridiques, organisation du prix et des garanties ;– le troisième présente, de manière synthétique, les outils appliqués tant par les parties en présence que par leurs conseils, en particulier l’analyse et l’évaluation financière et les études d’impact ;– le dernier chapitre décrit les modalités effectives de la prise de contrôle, à savoir les montages envisageables : les modes de prise de contrôle et le financement des M&A, notamment le recours aux financements structurés d’acquisition.

Ingénierie financière Corporate

L’ingénierie financière peut être considérée comme une discipline dont l’objectif est l’accélération et l’amplification de la valeur créée par un actif (firme ou patrimoine) au profit de ses détenteurs. Très utilisée dans les opérations financières de changement de contrôle, elle permet d’accroître la performance et de réduire le risque, de manière significative. Elle se situe au-delà de la finance classique, courante et conventionnelle. Ses multiples applications sont organisées en trois grands domaines : la restructuration, le développement et la protection.Discipline d’un genre empirique, l’ingénierie financière se définit, par défaut, en référence à son moyen de mise en oeuvre : le montage financier. Dans la vie des affaires (entreprises, gestion de patrimoine), ces montages concernent souvent des actifs d’une certaine envergure.L’objectif de cet ouvrage est à fois de définir l’ingénierie financière et ses domaines d’application et de présenter de manière synthétique les outils et les leviers qui la composent, sans entrer dans le détail technique de chacun des montages.Ce Master s’inscrit dans la doctrine définie pour le CFA (Chartered Financial Analyst) Program, dont il couvre une partie du programme Ingénierie financière. Après le succès de l’ouvrage originel, paru dans la collection « Essentiel de la Banque et de la Finance », une nouvelle édition, enrichie et augmentée, est publiée dans la collection « Master Finance ».

Principes de Finance d’Entreprise

Le modèle Corporate Finance dessine un cadre théorique et pratique pour l’analyse financière des entreprises, indépendamment de leur mode de contrôle et de leur structure. La Finance d’Entreprise est une mécanique de création de valeur, au sens large, par l’ensemble des parties prenantes : valeur économique (opérationnelle) et « transformation » en valeur actionnariale. Adopté par tous les « financiers » : investisseurs, évaluateurs, analystes, banques d’investissement, créanciers financiers, managers, régulateurs…, ce modèle universel est le référentiel fondé sur un raisonnement en termes d’investissement et d’allocation du capital financier. Par son approche internationale, et à partir d’exemples, ce manuel permet de comprendre la logique financière centrale de la valeur, sa mesure et les moyens de sa réalisation par les entreprises pour les investisseurs. Composé de cinq chapitres, son plan suit un enchaînement progressif des principes et concepts sur la création de valeur et le Corporate Finance, version contemporaine de la gestion financière des entreprises : l’entreprise : l’investissement des actionnaires ; l’approche empirique de la création de valeur ; la création de valeur par la gestion des capitaux employés ; la création de valeur par la gestion des capitaux investis ; généralisation du modèle Corporate Finance. Ouvrage de référence à vocation pratique, ce Master s’inscrit dans la doctrine définie pour le CFA (Chartered Financial Analyst) Program, dont il couvre une partie du programme Corporate Finance. Il détaille, en particulier, les concepts et outils utilisés en Investment Banking et permet de comprendre la grille de lecture utilisée par les banques d’affaires. Après le succès de l’ouvrage originel, paru dans la collection « Essentiel de la Banque et de la Finance », cette nouvelle édition, enrichie et augmentée, est publiée dans la collection « Master Finance ».

Droit bancaire

"...un ingénieux compromis entre un cours et un manuel et une vision à la fois pédagogique, rigoureuse et synoptique de la matière, à jour des dernières actualités."Myriam Roussille. Professeur à l'Université du Maine, IRJ Sorbonne, Affaire-Sorbonne Finance Cette deuxième édition, à jour des dernières réformes opérées au plan français et européen – notamment la loi du 26 juillet 2013 de séparation et de régulation des activités bancaires – et des évolutions jurisprudentielles, donne une connaissance exhaustive et synthétique du droit bancaire tel qu’il est enseigné dans le cadre des études juridiques. Les auteurs ont pour objectif d’être à la fois complets et pédagogiques afin de permettre au lecteur d’aborder facilement la matière, d’en comprendre les principes et mécanismes fondamentaux, mais également d’en saisir la complexité. Composé de 15 chapitres, l’ouvrage présente : les organes de contrôle et de régulation, le statut et le fonctionnement des établissements de crédit, les règles d’accès au marché bancaire ainsi que les devoirs professionnels du banquier. Mais le droit bancaire n’est pas seulement le droit applicable aux banquiers, il est aussi un corpus juridique régissant les opérations réalisées par les banquiers. C’est pourquoi ce livre aborde des questions aussi diversifiées que celles du cadre du crédit bancaire, les opérations de crédit (internes et internationales), les garanties des crédits, les comptes bancaires, les opérations de paiement, les opérations interbancaires, les services annexes (change, coffre-fort, assurance, etc.) ainsi que la distribution des produits bancaires en dehors des agences (Internet, démarchage, etc.). Conçu dans l’optique d’aider les étudiants à la préparation des concours et des examens, ce manuel s’adresse aussi bien à un public universitaire, soucieux de s’initier au droit bancaire, qu’aux praticiens du secteur bancaire, souhaitant appréhender d’un seul coup d’oeil les normes gouvernant leur activité professionnelle.

Principes de Finance d’Entreprise

Le modèle Corporate Finance dessine un cadre théorique et pratique pour l’analyse financière des entreprises, indépendamment de leur mode de contrôle et de leur structure. La Finance d’Entreprise est une mécanique de création de valeur, au sens large, par l’ensemble des parties prenantes : valeur économique (opérationnelle) et « transformation » en valeur actionnariale. Adopté par tous les « financiers » : investisseurs, évaluateurs, analystes, créanciers financiers, managers, régulateurs… ce modèle universel est le référentiel fondé sur un raisonnement en termes d’investissement et d’allocation du capital financier.Par son approche internationale, et à partir d’exemples, ce manuel permet de comprendre la logique financière centrale de la valeur, sa mesure et les moyens de sa réalisation par les entreprises pour les investisseurs.Composé de 5 chapitres, son plan suit un enchaînement progressif des principes et concepts sur la création de valeur et le Corporate Finance, version contemporaine de la gestion financière des entreprises : l’entreprise : l’investissement des actionnaires ; l’approche empirique de la création de valeur ; la création de valeur par la gestion des capitaux employés ; la création de valeur par la gestion des capitaux investis ; généralisation du modèle Corporate Finance. Ouvrage de référence à vocation pratique, ce Master s’inscrit dans la doctrine définie pour le CFA (Chartered Financial Analyst) Program, dont il couvre une partie du programme Corporate Finance. Après le succès de l’ouvrage originel, paru dans la collection « Essentiel de la Banque et de la Finance », cette nouvelle édition, enrichie et augmentée, est publiée dans la collection « Master Finance ». Points forts Cet ouvrage : présente le modèle Corporate Finance (finance d’entreprise et gestion financière) de manière complète et accessible, en respectant une rigueur technique dans l’exposé des concepts et de leur application. expose, à partir d’exemples, la logique financière centrale de la valeur, sa mesure et les moyens de sa réalisation par les entreprises pour les investisseurs. répond aux besoins des étudiants et des professionnels qui présentent l’examen du CFA (Chartered Financial Analyst) sur la partie du programme Corporate Finance. Pour en savoir plus Consultez le sommaire en cliquant sur le PDF en pièces jointes dans le bloc "Pour en savoir plus" L'auteur Docteur ès Sciences de Gestion (spécialité Finance), titulaire d’un Master en Finance, Philippe THOMAS est Professeur de Finance à ESCP Europe. Il y enseigne les disciplines Corporate Finance (analyse et évaluation financières, fusions-acquisitions, ingénierie financière).Il est directeur scientifique du MS Finance ESCP Europe à Paris et à Londres et directeur académique du MSc Finance & Banking de l’École Supérieure des Affaires à Beyrouth.Il exerce également des fonctions de consultant dans le domaine des fusions-acquisitions et du Private Equity.Philippe THOMAS a occupé différents postes dans le secteur financier, puis dans le groupe Reuters.

Droit et assurance

L'ouvrage donne une vision complète et synthétique du droit des assurances tel qu'il est enseigné dans le cadre des études juridiques. Les auteurs – une universitaire et un professionnel, codirecteurs de l'Institut des Assurances de Bordeaux – ont pour objectif d'être à la fois clairs, pédagogiques et complets, afin de permettre au lecteur d'appréhender facilement la matière, d'en comprendre les principes et les mécanismes fondamentaux, mais également d'en saisir la complexité et la subtilité. Suivant une approche à la fois didactique et globale de la matière, l'ouvrage est divisé en deux parties. La première est consacrée aux « acteurs » de la relation d'assurance et comprend, d'une part, l'étude des normes régissant les compagnies d'assurance ainsi que les activités des intermédiaires professionnels (courtiers et agents) ; d'autre part, la présentation des personnes qui, légalement ou conventionnellement, sont appelées à bénéficier de la prestation d'assurance (assuré, tiers victime, créancier titulaire d'une sûreté sur le bien assuré, bénéficiaire d'une assurance pour compte). La seconde partie de l'ouvrage est consacrée à l'étude du contrat qui unit ces acteurs ; la progression du texte suit le cours normal de la vie de ce contrat en détaillant les règles qui gouvernent sa formation, son objet, son déroulement et enfin son extinction. Conçu dans l'optique d'aider les étudiants à la préparation des examens de droit des assurances, droit des affaires et droit des entreprises, ce manuel s'adresse aussi bien à un public universitaire qu'aux professionnels qui souhaitent acquérir une connaissance théorique et pratique du droit des assurances.

Fusions-acquisitions

Chaque année, les 35 000 opérations de fusions-acquisitions représentent 4 à 6 % du PIB mondial. Les M&A sont devenues une pratique structurelle dans la vie des firmes visant à accélérer leur croissance au service de leur pérennité et la maximisation de leur valeur. Recouvrant une diversité de cas de figure et de transactions – qui aboutissent à la transmission d’une entreprise par cession, à titre onéreux –, elles contribuent à la liquidité et la fluidité du capital et du contrôle. S’inspirant des meilleures pratiques des banques d’affaires internationales, ce manuel présente, sous un angle technique et financier, la mise en œuvre des opérations de fusions-acquisitions par les entreprises et l’industrie financière. Il est composé de quatre chapitres : le premier définit le cadre global des M&A, en adoptant une lecture corporate, cherchant à préciser pourquoi, comment et dans quelles conditions s’opère la croissance externe, en tant que stratégie de création de valeur ; le deuxième expose le déroulement des opérations : de l’origination au closing, en distinguant les prises de contrôle des sociétés cotées des sociétés non cotées. Il détaille la construction et la structuration des montages : mécaniques juridiques, organisation du prix et des garanties ; le troisième présente les outils appliqués tant par les parties en présence que par leurs conseils, en consacrant un développement aux techniques de valorisation des cibles dans le contexte particulier d’un deal ; le dernier chapitre décrit les modalités effectives de la prise de contrôle, à savoir les montages envisageables : les rapprochements et le financement des M&A.

Aller en haut