Les essentiels de la banque et de la finance

Le secret bancaire

Approches nationale et internationale

Numérique 13,99 €
Papier 20,5 €

Cet ouvrage est vendu en partenariat avec Eyrolles et Numilog  | Commander plusieurs exemplaires ? Cliquez ici

« L’ouvrage de Jérôme Lasserre Capdevile… dresse un état complet et actuel de ce qu’est le secret bancaire, dans une approche tant nationale qu’internationale… » Alain Cerles. Avocat, Paul Hastings Régulièrement mis en cause dans les médias, le secret bancaire demeure assez mal connu du grand public. Est-il vraiment un paravent juridique dénoncé permettant de laisser libre cours aux opérations illicites, plus spécifique-ment en matière fiscale ? Assurément non. Le secret bancaire constitue avant tout le socle de la relation de confiance unissant le client à son banquier. Il n’est donc pas réservé aux seuls « paradis bancaires ».En droit français le secret bancaire est effectif sans être absolu puisqu’il peut être levé dans un certain nombre de cas expressément prévus, dès lors qu’il s’agit de protéger d’autres intérêts privés (cautionnement, surendettement, etc.) ou plus généralement l’intérêt public (justice pénale, lutte contre le blanchiment d’argent, etc.). Mais qu’en est-il des territoires réputés pour leur discrétion bancaire, tels que la Suisse, le Luxembourg ou Monaco ? Le secret bancaire y demeure-t-il toujours opposable aux tiers ? Alors que la communauté internationale affiche sa volonté de lutter efficacement contre les paradis fiscaux, comment leurs secrets bancaires évoluent-ils ? Quelles en sont les conséquences en matière d’entraide fiscale ? Loin des débats partisans, cet Essentiel offre au lecteur une synthèse rigoureuse et claire des fondements juridiques, de la portée et des limites du secret bancaire français, mais également de ses homologues suisse, luxembourgeois et monégasque ainsi que leurs incidences en matière d’entraide pénale et fiscale.

Auteur(s)

Jérôme Lasserre Capdeville

Jérôme Lasserre Capdeville est maître de conférences HDR à l’Université de Strasbourg. Il est spécia-liste de droit bancaire et de droit pénal, et l’auteur de nombreuses publications. Il tient notamment la chronique « Droit pénal bancaire » de la revue Banque & Droit, la chronique « Droit de la régulation bancaire » de Revue Banque (avec Jean-Philippe Kovar) et est co-directeur scientifique de la revue L’Essentiel Droit bancaire.